la vie autour de vous …

Le Théâtre des mots

Proposé par Gilles Pouyol

Émission sur, dessous, dans, autour et à côté de la poésie. Diffusion le mardi à 21h30


Podcaster cette émission

Emission spécial moustaches :

Bienvenue avec pour premier morceau le tube de Rober palmer « every kind of people » qui inspira ce thème car c’était le bande son d’une publicité des années 80 où on voyait de grands gaillards se délecter de pintes de bières mousseuses qu’ils savouraient en rigolant de leurs grandes moustaches …

Première partie d’une interview de Georges Brassens donnée à ses débuts

Chanson « le singe » de Jean Ferrat

Texte de la préface de Michel Lafarge sur son ami poète Gilbert Baqué dont les poèmes nous accompagnèrent pendant l’émission zéro. J’ai conclu cette lecture par une énormissime erreur car j’ai dit « pour quelle raison je dirai le nom » à la place de « pour quelle raison je tairai le nom. » et oui c’est en faisant des omelettes qu’on casse des œufs ou un truc comme ça …

Un extrait du premier album de Francis Cabrel : « ma ville » suivi des poèmes « voir s’écouler » & « demeure » de Gilles, le deuxième lu pendant la chanson de Nick Cave & the bad seeds intitulée « black hair », extraite de l’album « the boatman’s call »

Deuxième partie de l’interview de Georges Brassens suivie de quoi parfaire vos connaissances en albanais grâce à un panoramique des différentes façons que cette langue utilise pour décrire les formes des moustaches et des sourcils.

A vos rasoirs et autres peignes pour nous envoyer vos plus belles moustaches et coiffures en attendant notre prochain rendez-vous dans les nuages en compagnie de Richard.

Bonnes z’écoutes,

Emission du 15 Novembre

Pour cette émission amour côté musique :

Les morceaux « de toute beauté » et « double boucle piquée » sont extraits de l’album « de toute beauté » de Lamontagne, harmoniciste mais aussi conteur, et Donato, contrebassiste.

Ils sont tous les deux québécois. Lamontagne est une chaleureuse bête de scène : il joue de l’harmonica en s’accompagnant d’une plaque de bois sonorisée où il assure lui-même la rythmique. A cela s’ajoute un immense talent de conteur : j’ai toujours en mémoire l’expression « mortophoser » qu’il utilisa pour décrire un clébard qui venait de se faire écraser par une voiture !

Ensuite Bernard Lavilliers avec « rouges baisers »

La chanteuse russe s’appelle Elena Frolova. Ce disque qui est un chef d’œuvre s’appelle « miroir ». Il est disponible à la médiathèque de Vielmur sur Agout. Elle compose des mélodies envoutantes et sensibles interprétées par sa voix malicieuse et profonde.

La chanson où le chanteur déclame très vite :

« La fée m’a dit dit

Qu’un jour je danserai la valse à deux temps

Avec une belle fille

Qui sera plus belle que le soleil … »

s’appelle « rêve d’enfant » de l’album « terres maladroites » sorti à Toulouse par le groupe « MAOAJIT » composé de Mathieu blanc, Frederic Cavallin, Frederic Forte et Christophe Rulhes.

La chanson finale de « Arno » a pour titre « dans les yeux de ma mère.

Les poèmes lus par Bich Van ont été écrit par Flora lorsqu’elle été en fin de collège. Ils font parti d’un petit livret rectangulaire intitulé « les poésies de toujours que l’on doit rencontrer un jour ».

Et maintenant c’est vrai aussi pour vous puisque vous avez pu entendre « briser », « tu me manques », «  ????????? », « l’amour qui es-tu ? » et rêverie

Un grand merci à Bich Van pour ces interprétations et pour la traduction en viet-namien de « la clé d’un cœur »

En contrepoint je vous est proposé une lecture du poème « orgueil » écrit par Danièle Nicolas, poète qui habite Mende en Lozère, où elle compose et se produit régulièrement,

Et voili pour aujourd’hui : la question sera de savoir pour la prochaine émission si le thème « moustaches » nous mènera vers des blondes, des rousses, ou des brunes … ??!!

Le théâtre des mots : Emission « South Africa » du 1er novembre 2016 :

  • Bienvenue chez la nation arc en ciel pour des musiques entraînantes qui accompagneront des mots durs, sensuels et politiques dont l’auteur sera Antjié Krog, poétesse de langue afrikaaner.
  • Issue d’un milieu conservateur, elle reçut un prix dès l’âge de 14 ans dont l’écho parvint jusqu’à Nelson Mandela alors en prison.
  • Poète engagée à l’écriture incarnée elle fut sollicité pour rendre compte de la commission vérité et réconciliation auprès d’une radio nationale.
  • Son ambition à ce poste fut de mettre à portée de tous les sud-africains, notamment les petites gens qui ne possédait qu’un simple transistor, les résumés des témoignages retranscrits dans 7 langues. Elle décrit ce travail titanesque et éprouvant dans son livre « the country of my skull » (disponible à la médiathèque Cabanis de Toulouse) dont le titre est mal traduit en français « la douleur des mots » plutôt que – le pays/la contrée de mon crâne.
  • Le président de la commission était le prix Nobel de la Paix Desmond Tutu qui porta à bout de bras l’éthique du processus et démêla bien des conflits par sa personnalité hors du commun.

Côté musique :

« Natu Xuva » du groupe Monoswezi

« the click song » by the great Myriam Makeba ! C’est elle l’interprète du très célèbre A C KOUKOU A C KOUKOU A C WA …

  • Le morceau initialement prévu « Scatterlings South Africa » de Johnny Clegg & Savuka a été remplacé au pied levé très haut comme dans une danse zoulou par un extrait du disque live de Johnny Clegg and Sipho Mchunu and Ladysmith Black Mambazo
  • Au fil de l’émission deux pièces instrumentales tirées d’une compilation intitulée « South Africa » lovée au rayon musique du monde de la médiathèque de Lavaur. La couleur de la pochette est orange mais attention je crois qu’il y’en a deux : comme ça vous pourrez vous tromper !
  • Un morceau de rap de Skwatta : « Umoya »
  • Dernière séquence miousikaleu : Yelisan avec une voix aigüe très stridente faisant écho aux belles basses du live : un bon bain sonore quoi !
  • Rendez-vous pour notre troisième émission avec pour thème l’amour.

Le théâtre des mots : Invités de l’émission du 18 octobre 2016 :

  • Les poèmes de Gilbert Baqué extraits du livre « l’instant suprême » (disponible à la médiathèque de Lavaur) et de « Ressac » (disponible à la bibliothèque St-Cyprien de Toulouse)
  • « l’été d’avant le monde » et « élances » poèmes de Gilles Pouyol qui vous anime et propose cette nouvelle émission ouverte à toutes vos envies de lecture et création autour des poésies d’ici et d’ailleurs.

« 16 décembre » d’Antjie Krog

  • Deux morceaux de musique de Morissey, l’ancien leader du groupe The Smith qui vieillit très bien ! : « Something is squeezing my skull » & « When last I spoke to Caroll » (album disponible à la médiathèque de Lavaur).
  • « la louve » de Barbara, à la voix tellement reconnaissable que j’ai oublié de l’annoncer mais à l’intention des plus jeunes c’est une énorme frêle chanteuse française à découvrir.
  • Nous avons aussi cheminé dans l’air de « mistral » de Moussut et lou jovents (album disponible à la médiathèque de Lavaur)
  • Le cithare d’Anouska Shankar nous offrit « Indian Summer » extrait de l’album « traces of you ». Son album autour du flamenco « traveller » est aussi un sommet.
  • Voici pour la première de cette saison, let’s go to South Africa for the nex time !
AbLink Sites Internet Site réalisé et hébergé par AbLink Sites Internet| SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0